Volpi... en passant par Jerry, Ouakam, Ouistiti, Peggy, Iris, Elliott, Raïa, Palma, Mana, Uzerche, Ulysse, Be-Bop a Lulla, Feyt ...

Volpi, le premier boxer de la famille, est arrivé auprès de Bertrand et Léone Dubeau-Monsel, les grands-parents paternels de Serge en 1947.

Depuis cette date, aucune année ne s'est déroulée sans un voire plusieurs boxers auprès de Serge et de sa famille. Après Volpi, il y a eu Mademoiselle Jerry, Ouakam, Ouistiti, ...

Véronique a quant à elle partagé son adolescence avec une adorable Peggy, fille de Lolita.

Véronique n'a ensuite succombé au charme de Serge (!!!) que parce qu'il était accompagné de Iseult (fille de Destye du Grand Renon) - Iris en famille - disparue tragiquement le 27 février 2000 sur une voie express en croyant reconnaître la voiture de Véronique. Une petite Raïa lui a succédé mais a elle-même été malheureusement heurtée par un véhicule roulant à trop vive allure le 17 août 2000 ...

C'est alors que Véronique et Serge, inconsolables cependant, ont demandé à Geneviève Devilder, élevage du Grand Renon à Gensac (Gironde), de leur réserver sur sa prochaine portée une petite femelle bringée.

Raïa du Grand Renon, seule femelle bringée de la portée née le 30 octobre 2000 de l'union de Maât du Grand Renonet No de Sullieu, s'est donc imposée à eux ... pour leur plus grande joie puisqu'elle les a amenés au monde des expositions et de l'élevage !

Palma du Grand Renon, fille de Maât etJoy, descendant direct d'Athos de l'Enfer Vert, a rejoint la famille pour son plus grand bonheur. Hélas, une de ces herbes folles - celles dont les enfants s'amusent à les faire grimper toutes seules dans leurs manches au cours des balades d'été - lui a été fatale puisqu'elle est probablement la cause de l'encéphalite foudroyante qui a emporté notre Palmita d'amour en octobre 2003. Sans cette triste expérience, Tag, fille terrible de Raïa et de Pablo-Picasso du Manoir d'Eden, aurait probablement subi le même sort ... Heureusement, son maître Jean Richebé et nous-mêmes avons pensé à cette éventualité et notre jolie fille a pu être sauvée ...

Nous n'insistons jamais assez auprès des familles adoptives de nos bébés sur les dangers de ces herbes qui s'infiltrent insidieusement dans le corps des chiens (via les narines, les oreilles ou tout autre orifice même infime) et évoluent lentement dans leur corps entraînant une infection insoupçonnable jusqu'au terme fatal ...

Entretemps, mon premier bébé, mon grand amour de Turenne est né .... Puis est venue Uzerche ..., notre petite fille emportée trop vite, à 6 ans, par une tumeur au cerveau mal placée ... Alors est arrivée Feunie (Fabulous Eugénie du Chevalier de Saint-Maxime) pour permettre de supporter le départ annoncé de notre Raïa d'amour, en soins palliatifs ...

Serge ne supportant pas d'être sans fille boxer, c'est une fille de Vigeois - Feyt du Domaine de la Valadière - que nous avons choisie chez Jean-Luc Aucouturier.

C'était sans compter sur le retour inopiné de Darrazac ... que nous avons gardée tant sa ressemblance avec Raïa, sa mère, est impressionnante.

Je pleure encore le départ de ma Feyt ... J'ai choisi qu'elle devienne Flavia à Saint-Félix de Villadeix où je la sais aussi heureuse qu'à la maison - voire peut-être plus tant elle est gâtée par Jean-Pierre Bobin et son épouse qui eux-mêmes pleuraient Chiraz ...

La vie continue ...